La rénovation d’une route à Madagascar, c’est l’ouverture vers un coin de Paradis : Nosy Hara

Posté le 25 octobre 2015

Au premier trimestre 2015, la voie a été réhabilitée par la banque mondiale. Ce qui a permis de diviser par deux le temps de trajet vers l’embarcadère pour Nosy Hara.

Une voie est désormais ouverte vers un magnifique écosystème riche et préservé : l’archipel de Nosy Hara.

1h30, c’est désormais le temps qu’il faut pour rejoindre le village d’Ampasidava depuis Diégo-Suarez (Antsiranana) où vous embarquerez vers l’archipel de Nosy Hara.

Nous vous avons concocté un circuit en toute sérénité vers cet endroit idyllique, où vous dormirez en bivouac, où vous plongerez aux abords de récifs colorés et où vous grimperez en haut des tsingy marins pour admirer le coucher du soleil.

L’archipel de Nosy Hara : un véritable joyau préservé. En effet, en 2014, on a recensé pas moins de 400 visiteurs.

Connu pour ses tsingy impressionnants qui viennent se jeter dans la mer, l’archipel de Nosy Hara renferme aussi un trésor sous-marin : 05 des 07 espèces de tortues marines connues y sont observables, une population réduite de Dugong s’y laisse approcher et 276 espèces de poissons coralliens y sont recensées sans parler de ses bancs de dauphins sédentaires ou encoredes baleines qui s’approchent de ses côtes au mois de Juillet et Août.

Sur terre, partez à la rencontre du Brookesiamicra qui compte parmi les plus petits caméléons du monde.

L’archipel s’explore à pied : des promenades allant de 700 m à 3km, avec un niveau de difficulté moyen, peuvent être proposées. En mer, la pêche sportive, l’observation des tortues ou encore la plongée sont autant de possibilité d’activités.

Les 125 471 ha du parc ont tant à vous partager. Pour bien en profiter, il est recommandé de rester au moins une nuit sur place.

A Nosy Hara, on n’attend plus que vous.